Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

110 Avenue Cyrille Besset
Nice, Provence-Alpes-Côte d'Azur, 06100
France

+33.782.781.442

5 types de céphalées que la méthode Bowen peut soulager

Blog

Blog thérapie Bowen à Nice

5 types de céphalées que la méthode Bowen peut soulager

Vali Grigore

2 personnes sur 3 vont avoir mal à la tête à un moment de leur vie. A l’échelle mondiale, la prévalence moyenne est de 36% chez les hommes et de 42% chez les femmes.

Pour beaucoup, les analgésiques vendus dans le commerce vont résoudre le problème, en particulier lorsque les céphalées sont occasionnels. Mais certains céphalées sont plus fréquentes, voir chroniques (supérieur à 15 jours voir 1 mois) et le recours aux médicaments n'est ni suffisant, ni sain. Une séance Bowen est alors toute indiquée.

Toutes les céphalées ont des causes différentes et nécessitent un soin adapté pour être résolues.


J'ai choisi 5 types de céphalées parmi les plus fréquentes que la méthode Bowen peut soulager considérablement :

 

1. Céphalée de tension

Vous vous êtes réveillé et ce mal de tête est de retour. Ou peut-être n'a t'il jamais disparu. Un étau autour de votre tête, le cou, le dos et les épaules sont douloureuses. Comme la vie n’était pas assez stressante, cette fichue douleur s’aggrave et aggrave votre stress. Vous avez juste envie de prendre plus de cachets, plus de café, plus de choses pour passer la journée.

Ces types de céphalées sont ressenties comme une douleur constante ou une bande de pression autour de la tête, en particulier au niveau des tempes ou de l’arrière de la tête et du cou. Elles sont souvent causées par un stress physique ou émotionnel. Le stress physique provient souvent d'un désalignement de la colonne vertébrale et du cou, d'une mauvaise posture et de la tension musculaire. Le stress émotionnel déclenche la réaction de combat / fuite du corps, augmente l'adrénaline et réduit les niveaux d'endorphine provoquant la contraction des muscles du cou et du cuir chevelu. 

La méthode Bowen est un choix optimal pour soulager les céphalées de tension. Cette méthode aide à calmer le système nerveux et à sortir de ce stress dans lequel vivent de nombreuses personnes. Une évaluation de la posture et de l'alignement aident à déterminer si les facteurs de stress physiques sont évidents et à remettre le corps dans son alignement.

Céphalée thérapie Bowen

2. La migraine

Environ 15% des personnes souffrent de migraine à un moment donné de leur vie. Pour certains, elles ne sont pas fréquentes,  une ou deux fois par an, mais pour d'autres, elles peuvent être de 2 ou 3 fois par semaine.

3X plus de femmes que d'hommes souffrent de migraines. Les hormones jouent certainement un rôle dans les migraines, car de nombreuses femmes associent leurs migraines à leur cycle menstruel. Des changements sont observés tout au long de l'adolescence, de la grossesse et de la ménopause, leur prévalence augmentant pendant les années de procréation.

Il n'y a pas de cause spécifique connue des migraines, pas de traitement clair, et la prévention peut être difficile. Les migraines sont souvent déclenchées par une combinaison de facteurs, comme le cycle menstruel, le régime alimentaire avec des aliments spécifiques, le sommeil, les effets physico-chimiques ou émotionnels ou encore le stress.

Vous sentez que la migraine arrive avant qu'elle ne se produise, vous savez qu'elle va se déclarer. Puis, votre vision commence à changer, des taches aveugles ou floues, des picotements ou la peau qui s'engourdie aussi.

Et puis, cette céphalée palpitante se manifeste, généralement d'un côté de la tête. Pour certains, la nausée aggrave encore les choses et la photosensibilité vous oblige à vous retirer dans un endroit sombre et calme jusqu’à ce que la crise migraineuse s'éloigne. Parfois des heures, parfois des jours. Et une fois, le mal de tête parti, vous vous sentez si fatigué et si vide. 

Migraine thérapie Bowen

De nombreux clients connaissent leurs déclencheurs et les évitent activement afin de réduire les risques de migraine. Les médicaments peuvent aider pendant la migraine, et certains prennent des médicaments à titre préventif. Les thérapies non médicamenteuses aident beaucoup de personnes comme l'acupuncture, la relaxation, la méditation, la phytothérapie ou l'homéopathie et, bien sûr, la méthode Bowen.

Les mouvements de Bowen qui aident à réduire la fréquence et la gravité des migraines ont une influence sur les couches profondes du fascia. Les travaux autour du coccyx sont couramment utilisés pour traiter les migraines, en particulier celles qui ont un lien hormonal. 

Une recherche effectuée au Royaume-Uni a permis à 39 participants de recevoir 3 soins Bowen sur une période de 2 semaines, suivie d'une période d'observation de 4 semaines. 80% des personnes impliquées ont connu une diminution de la fréquence, et de la gravité de leur migraine.

3. Céphalée due à la sur-utilisation de médicaments

Il y a quelque temps, vous souffrez de maux de tête occasionnels, de migraines ou de céphalées de tension. Quelques tablettes faisaient l'affaire. Puis les maux de tête sont devenus plus fréquents, vous avez donc pris plus de médicaments pour soulager la douleur. Maintenant, le mal de tête ne vous quitte plus et les médicaments sont inefficaces car les déclencheurs demeurent.

Ces céphalées dues à une sur-consommation médicamenteuse, ou céphalées de rebond, sont fréquents lorsque les migraines ou les céphalées de tensions sont traitées par un traitement médicamenteux aigus comme le paracétamol, la codéine, les triptans et beaucoup de caféine. Cette sur-utilisation aggrave en réalité les maux de tête.

Migraine, thérapie Bowen

De nombreuses personnes pourraient constater une diminution significative de la fréquence et de la gravité des maux de tête en cessant de prendre des médicaments. Cependant, un soutien médical peut être nécessaire pour réduire la dépendance à certains médicaments.

La méthode Bowen aide les personnes souffrant de céphalée médicamenteuse (céphalée rebond) en traitant la source initiale du mal de tête, qu'il s'agisse de migraine ou de céphalées de tension. S'attaquer à la cause des maux de tête, ainsi qu'au  sevrage des médicaments, réduit la fréquence et la gravité des céphalées.

4. Céphalée - ATM (articulation temporo-mandibulaire)

Vous ne savez s'il s'agit d'une migraine, d'une céphalée de tension ou d'autre chose ? Mais vous avez mal d'un côté du visage, il est très sensible aux articulations de la mâchoire. Parfois, ce mal se propage aux oreilles, derrière les yeux, à l'arrière de la tête ou dans le cou. Si vous mâchez, bâillez ou même parlez un peu, la douleur s’aggrave. Les articulations de votre mâchoire  sont sensibles et un léger déclic se fait lorsque vous ouvrez ou fermez votre bouche.

Ces problèmes de l'articulation temporo-mandibulaire (ATM) ou de la mâchoire peuvent déclencher de graves maux de tête. Celles-ci ressemblent souvent à des céphalées de tension ou à une migraine et sont connues pour déclencher des migraines chez ceux qui y sont susceptibles.

Quelques symptômes les distinguent des autres types de céphalées : douleur émanant de l'ATM, raideur à la mâchoire et craquements ou grincements lors du déplacement de la mâchoire. Cela pourrait être causé par des problèmes dentaires, le pincement de la mâchoire et le stress, entraînant une tension musculaire dans la région de la mâchoire.

Pour remédier à ces problèmes de céphalées, il est essentiel de résoudre les problèmes de mâchoire, en aidant à rétablir l'alignement de la mâchoire. Ceci peut être réalisé grâce à un traitement dentaire régulier ou en douceur grâce à la méthode Bowen.

5. Céphalée liée aux sinus

Une douleur constante et profonde au front vous donne l’impression d'exploser lorsque vous vous déplacez. Vos yeux sont larmoyants et vous piquent, et votre visage est gonflé et sensible. Vous pouvez aussi avoir de la fièvre, à cause de l'infection des sinus. Ces sinus sont tellement bloqués que si vous pouviez simplement éliminer une partie du mucus, vous vous sentirez tellement mieux !

Céphalée sinus thérapie Bowen

Lorsque les sinus sont enflammés, souvent à cause d'une infection, ils sont très douloureux. Souvent accompagné de fièvre ils peuvent être diagnostiqués sinusite. On dit que les véritables céphalées causées par les sinus sont rares et que de nombreuses personnes peuvent en fait souffrir de maux de tête ou de migraine. Cependant, ceux qui savent qu'ils souffrent de sinus encombrés ressentent souvent ce type de céphalée.

Bien que des antibiotiques soient souvent nécessaires pour traiter l’infection, la thérapie Bowen aide à soulager la congestion des sinus grâce à des mouvements spécifiques du système respiratoire supérieur.


Les types de céphalées décrites ici ne sont qu'une poignée de la multitude de types de maux de tête que les gens éprouvent.

Les résultats des recherches menées par la “Migraine Action Association” sont très positifs et encourageants. En tant que technique holistique, la méthode Bowen traite l’individu comme un système bio-dynamique intégré, et non pas juste une maladie isolée.

Les céphalées peuvent être déclenchées par un seul facteur ou bien par une combinaison de différents facteurs : les changements hormonaux, les habitudes de sommeil, en passant par le serrement du cou et des mâchoires, l'exercice, les voyages, le manque de nourriture, les allergies ou encore le niveau de stress de l'individu.

Tenant compte de la variété de ces facteurs déclencheurs, l’approche globale et complète proposé par la méthode Bowen peut-être considérée comme une bonne option de soin des symptômes des céphalées. Les soins Bowen varient en fonction du type de céphalée et des problèmes rencontrés par le client.

Certaines seront mieux traitées en abordant la posture globale, alors que d'autres types de maux nécessitent des mouvements plus ciblés une fois que le corps sera rééquilibré. Certains se sentiront soulagés avec quelques soins. D'autres types de céphalées nécessitent un traitement un peu plus long pour s'attaquer à la cause fondamentale du problème, à savoir les tissus les plus profonds du corps.